Agenda

déc
2
mar
Journée entière INSCRIPTIONS : Concours des illu... @ Office municipal du Tourisme
INSCRIPTIONS : Concours des illu... @ Office municipal du Tourisme
déc 2 – déc 20 Journée entière
Comme chaque année, votre municipalité vous offre la possibilité de participer à son grand concours des illuminations de Noël. Balcons et terrasses, jardins, commerces et vitrines ou crèches… tous à vos décorations de Noël ![...]
déc
19
ven
Journée entière CHASSE : Battues aux sangliers
CHASSE : Battues aux sangliers
déc 19 Journée entière
Pendant les battues, il est demandé aux promeneurs d’éviter de traverser les zones de battues et de ne pas toucher aux panneaux en place
jan
6
mar
17:00 Ciné-enfants : Boule et Bill @ Salles des fêtes
Ciné-enfants : Boule et Bill @ Salles des fêtes
jan 6 @ 17:00
Ciné-enfants : Boule et Bill @ Salles des fêtes
Réalisé par Alexandre Charlot et Franck Magnier (2013) Tout commence à la SPA. Un jeune cocker se morfond dans sa cage. Il ne trouve pas les maîtres de ses rêves. Soudain, apparaît un petit garçon,[...]

Voir le calendrier

Balades : notre suggestion !

La suggestion du mois : Le Collet Redon n’aura plus de secret pour vous.

Armez-vous d’un bonne paire de chaussures, d’une bouteille d’eau… et … à vous les grands espaces et un point de vue imprenable sur la Sainte Victoire.

Pour télécharger la boucle : boucle de Collet Blanc

Un aperçu du Grand site « Sainte Victoire » vu du ciel ! Carte Sainte Victoire

Plus d’info encore sur : http://www.grandsitesaintevictoire.com/index.php/grand_site/telechargements/decouvrir/carte_de_la_montagne_sainte_victoire

ou http://loisirs.ign.fr/documentArticle.do?idDoc=5283799&siteId=5059600

Extrait : http://www.grandsitesaintevictoire.com/index.php/grand_site/le_grand_site/les_communes/venelles

Si Venelles est une commune dynamique, résolument tournée vers l’avenir, elle a le souci de conserver un environnement de qualité et de préserver la traces de son histoire. L’aménagement du parc des sports et du parcours de santé, celui de la voûte Chabaud, le maintien des paysages agricoles en sont la preuve. Sur la frange du tissu urbain, des exploitations agricoles aux vastes pièces de terre cultivées et les espaces boisés sont des éléments déterminants du paysage.

Depuis le village de Venelles le Haut, le point de vue est époustouflant. Vous constaterez que vous êtes bien dans le deuxième plus haut village des Bouches du Rhône. Au sud, en fond d’horizon, Sainte-Victoire. Un peu plus à l’est, Concors et le Sambuc, au sud ouest, la Trévaresse, et au nord, le Luberon.

Tout en bas, au-delà des limites du bâti, la campagne est constellée de bastides, ponctuée de restanques édifiées depuis le XVIe siècle pour maintenir la terre, et planter les surfaces ainsi gagnées de vigne, d’oliviers ou d’amandiers. Car n’oublions pas que la ville d’Aix était une grande consommatrice de ces fruits secs pour la fabrication des calissons. Cette confiserie découverte par les Provençaux lors du repas de noces du Roy René en 1473, avait suscité des vocations. Pourtant, ce n’est qu’au XVI e siècle que la culture de l’amandier se banalisa.

On soupçonne que le site a été occupé par les Salyens dès le IVe siècle avant JC. Mais les traces d’une villa à Saint-Hippolyte, un autel dédié à Jupiter découvert au quartier de Terre Rouge et la mise à jour de deux portions de l’aqueduc de la Traconnade à Fontrompette et à Fombelle, (l’un des quatre qui alimentait la ville d’Aix en eau) attestent une forte présence Romaine.

Sur la route entre les Alpes et la Méditerranée, Venelles était sur un axe de commerce important au Moyen-Age. Le bois qui n’était pas acheminé par voie fluviale l’était par la route qui passe au sud du village. Elle était aussi le trajet emprunté par les diligences. Elles faisaient halte au relais, d’où l’origine du nom des quartiers des « Logis » et des « Logissons »
En Provence, tout le monde a entendu parler du violent tremblement de terre qui ébranla la région le 11 juin 1909 à 21 heures. L’une de ses conséquences sera le développement de Venelles le Bas, le long de la voie de communication.

C’est là que sera construite en 1924 la coopérative vinicole « Le Cellier des Quatre Tours ». Toujours dynamique elle s’applique a élaborer et distribuer des produits de qualité. On y trouve un choix de vins variés depuis la cuvée prestige, en passant par la tradition jusqu’à la cuvée Charpin en hommage à l’illustre enfant du pays.

Bien sûr, vous connaissez Charpin. C’est l’inoubliable Maître Panisse, ce bourgeois au grand cœur et à l’accent de la rue Paradis qui, dans la trilogie de Pagnol, épousa la fille perdue et éleva l’enfant d’un autre !