Agenda

août
27
mer
all-day Voyage à Valfabbrica
Voyage à Valfabbrica
août 27 – août 30 all-day
Voyage à Valfabbrica
VOYAGE EN ITALIE à la « FESTA D’AUTUNNO » Grande Fête Médiévale de Valfabbrica du mercredi 27 août au samedi 30 août 2014   Au programme : Spectacles /Défilés / Costumes / Banquets / Tarvernes / Joutes /[...]
sept
3
mer
12:00 REPAS A THÈME – GRILLADES PARTY @ Restaurant
REPAS A THÈME – GRILLADES PARTY @ Restaurant
sept 3 @ 12:00 – 13:30
REPAS A THÈME - GRILLADES PARTY @ Restaurant  | Venelles | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France
Le CCAS de Venelles propose aux seniors venellois de plus de 60 ans : REPAS A THÈME Grillades Party !

View Calendar

Fernand Charpin

Le 30 mai 1887 à Marseille naissait Fernand Charpin…

La même année, la pellicule a été inventée par l’Américain Hannibal Goodwin. Il était temps…. Personne ne pouvait alors imaginer la carrière artistique qu’allait épouser ce fils de gendarme.

A l’époque, Venelles était un tout petit village de 450 habitants, constitué en grande partie de maisons de campagne appartenant à des Marseillais. Les parents Charpin, tous deux nés au village, avaient conservé la maison de famille dans laquelle, ils aimaient se retrouver avec leurs deux enfants Paul (né en 1880) et Fernand. Le père était militaire et durant la semaine, ils vivaient dans la caserne du Prado. A quelques mètres de là, il entamera plusieurs années plus tard, sa carrière cinématographique dans les studio Marcel Pagnol… Il n’y a pas de hasard !

« Le petit monté à Paris !»
Après la première guerre mondiale, Fernand entre au conservatoire de Paris, d’où il sortira primé. Il sera aussitôt après entraîné dans la spirale si grisante du succès. Il fut engagé dans la troupe de l’Odéon où il interprètera les grands rôles du répertoire : Molière, Racine, Corneille, Voltaire ainsi que bon nombre de pièces originales. Le 28 janvier 1913, il épouse Genève Gabrielle Doulcet.

La célébrité gagne le personnage, mais c’est la pièce de Roger Ferdinand, Chotard et Compagnie, qui sera, par le jeu du hasard, le phénomène déclencheur de la carrière cinématographique de Charpin. Le 19 octobre 1928, un certain Raimu assiste à une représentation : il deviendra sa « bonne fée clochette » en le présentant à Marcel Pagnol . Ne pourrait-il pas faire un excellent Panisse dans sa pièce Marius ?

Le succès est fulgurant mais Pagnol a d’autres projets : il invente une voiture : la topazette : allons bon ! Charpin n’en possèdera pas, et le metteur en scène orientera finalement son esprit créatif, vers le théâtre avec plus de succès.

L’aventure cinématographique

En 1928, un Danois inventa le cinéma parlant. Belle aubaine pour Pagnol qui décide de se lancer dans cette nouvelle direction.

Ses pièces à succès seront montées au cinéma en 1931. Qui sera Panisse et César entre Raimu et Charpin ? Il semblerait que le casting final ait été parfait !

Par la suite, tout s’est enchaîné pour Charpin après la « saga du Vieux Port » : Marius, Fanny et César, il interprètera l’Oncle du schpountz en 1936, suivi du « Marquis Gaston de Venelles » dans la Femme du Boulanger en 1938, puis en 1941, Pagnol lui offrira le rôle du père Mazel dans la Fille du Puisatier.
D’autres cinéastes lui écriront différents rôles en fonction de  sa personnalité : Renoir, Marc Allégret et bien d’autres. Il a joué notamment dans Pépé le Moko aux côtés de Jean Gabin ainsi que dans Tartarin de Tarascon réalisé par Raymond Bernard côtoyant les plus grands artistes de l’époque parmi lesquels Louis Jouvet, Fernandel, Gaby Morlais, Charles Trenet, Charles Vanel, Tino Rossi…

L’ambitieux Marcel Pagnol rêve à présent de monter une compagnie qui pourrait rivaliser avec les Américains et à nouveau, son énergie est mobilisée par cette entreprise. Fernand, partie prenante dans ce projet, poursuit parallèlement une brillante carrière.

Par le biais des personnages d’apparence débonnaire qu’il campe, il dépeint les travers de l’être humain. Ces rôles de composition lui demandent une observation pointue de la société méridionale de l’époque. Raimu qui était son ami, ce qui était un privilège connaissant le caractère « explosif » de ce grand artiste, le considérait comme un grand professionnel d’une élégance et d’une fidélité à toutes épreuves.

Il avait pourtant du cœur…

En 1944, à Paris, Charpin vient de tourner Les caves du Majestic, d’après Simenon. Il vit au 7ème étage.  Ce 6 novembre, l’ascenseur ne fonctionne pas et son cœur fragile ne résistera pas à cette escalade forcée : il n’avait que 57 ans ! Comme son personnage fétiche Panisse, il fut emporté par « cette maladie imbécile qui tue les gens en bonne santé et ça fait des morts ridicules… ».

Au village, c’était la vedette ! Certains habitants s’en souviennent comme Etienne Musso qui avait 12 ans à l’époque qui le revoit encore « en pantalon de golf et canotier à vélo (ou plutôt à côté du vélo !) » Il est vrai que dans les films de Pagnol, des clins d’œil à Venelles, étaient régulièrement lancés : le Marquis de Venelles, Docteur Venelles, Marquis du Castellas…

Il habitait 8 rue Fernand Charpin au sommet du village (baptisée en 1960). A cet endroit même où il a accueilli bon nombre de personnalités du monde du spectacle notamment pendant la dernière guerre (Tino Rossi, par exemple, qui est passé au village pour un tour de chant). Les Journées Charpin ont eu lieu sur la commune en 1993. A cette occasion, un portrait en marbre qui orne la Voûte Chabaud a été sculpté par Debacker (d’après une photo tirée du film La femme du boulanger) et le Cellier des Quatre Tours a créé une cuvée au nom de l’artiste. N’oublions pas que notre Panisse Venellois apparaît également dans la BD « Le Tour de Gaule d’Astérix» représentant la fameuse partie de cartes et enfin, qu’un santon provençal l’a immortalisé.

Annie Milesi Manette